Le top 20 des séries sur Netflix

Netflix est devenu votre ami depuis déjà un moment. Vous avez déjà vu un certain nombre de séries, parmis les plus connues ou vous débutez et vous n’avez pas encore passé votre permis Netflix car vous n’en êtes qu’au code. Pour être sûr de ne rien louper, voici une sélection sûre de ce qu’il y a de bien à voir sur cette plateforme. Vous pourrez ainsi compléter ce que vous n’avez pas vu ou vous laisser aller ou guider, vers un futur serein en ayant dans votre carquois, la sélection qui va bien, celle qui vous permet d’aborder n’importe quel week-end pluvieux ou voyage en train ou avion. Nous n’allons pas procéder par hiérarchie mais par groupes, oui, car certaines séries sont tout simplement difficilement éligibles comme meilleures que les autres. Elles sont simplement à voir, à ne pas louper pour se faire plaisir.


le top of the pop de Netflix

Peaky Blinders:

Un gang familial mené par Cylian Murphy, (Dunkerque, Batman begin, Inception), se développe dans un Birmingham des années 20. Décors bien fichus, intrigue complexe mais pas trop, le gang fait son chemin. L’interprétation assure un visage réaliste des acteurs, l’aspect cinématographique soutenu par un musique chiadée et variée propulse l’intrigue. A voir, absolument. La saison 5 sort en UK au 4ième trimestre 2019, nous allons devoir attendre un peu encore pour nous régaler.

Suits:

Un must sur Netflix, le truc à ne pas louper, le truc placé dans le top 3 des séries, une tuerie comme série! Allez vite la voir si ce n’est pas encore fait!!! Harvey, un avocat dans un grand cabinet US assure un max avec ses tours de passe passe juridiques, Mike vient jouer les jeunes chiens dans un jeux de quille, Mégan, avant de se marier au prince de UK est jolie jolie, tout comme Sarah Rafferty qui porte les jupes droites et les talons à la perfection, tout en étant l’assistante qui gère de ouf.

Casa De Papel:

Un must également, à voir, mais la honnêtement, je pense que rares sont ceux qui ne l’ont pas vu tellement ça à fait du buzz entre tous et ce quelques soient les générations de spectateurs, il  faudrait que vous vous réveilliez d’une congélation faite dans les année 90 car même dans l’espace les astronautes suivaient la série.

Mindhunter:

David fincher, le garçon s’est fait connaître au cinéma par des films que vous avez tous vu, Seven, Gone Girl, Fight Club ou encore parmis les très connus, Zodiac. Il  nous propose une série captivante. Ce thriller psychologique, tourné avec des plans doux et calmes, propose de rencontrer la violence en comparaison avec un ensemble de grands malades qui se sont illustrés par leur sauvagerie meurtrière. C’est le début de qui s’appellera le profilage. Les deux héros de la série, qui travaillent au FBI dans les années 70, vont dans les prisons pour rencontrer et comprendre le mode opératoire de ces fous meurtriers en tentant de mettre en oeuvre des méthodes pour débusquer à l’avenir, les fous sadiques meurtriers. L’ambiance est parfois sourde; la musique de fond est souvent dans le fond, elle met en relief la lourdeur psychologique. L’équilibre est vraiment parfait, le scénario maîtrisé, la caméra optimisée. 

10%:

Une série française, une comédie, une réussite qui mêle humour parfois grinçant et émotion. Nous sommes dans le milieu des agents des acteurs de cinéma et leurs pratiques, dans une agence où toutes les intrigues sont permises. Une belle brochette d’acteurs français viennent y faire une apparition. Bien sûr, la vie privée de chacun interagit avec l’agence, les acteurs jonglent avec plus ou moins de facilité avec le privé et le professionnel. C’est jouissif à voir.

House of Cards:

Une intrigue politique, bien ficelée, bien porté par un couple d’acteur, d’un côté l’excellent Kevin Spacey, tout aussi bon que dans Usual Suspect et de l’autre la très séduisante, classieuse et stylée Robin wright (Forrest Gump)  froide comme le scorpion, belle comme le jour. Allez y, le scénario est bien ficelé, vous pouvez embarquer pour un peu de temps sur ce navire avec ces 73 épisodes.

Godless:

Soderbergh, rien que lui, vient faire un tour chez Netflix pour mettre les petits plats dans les grands. Avec cette série western, dont les paysages sont de toute beauté, il signe une jolie histoire loin des westerns des John Wayne, Terence Hill, Eastwood ou Coburn. Une épopée sauvage parfaitement maîtrisée avec des méchants bien sûr, et des bons qui se découvrent dans l’âpreté de la difficulté. Les femmes tiennent une place importante dans cette épopée. Les dialogues sont traités avec minutie ce qui renforce l’image que porte la caméra. Le tout est filmé harmonieusement pour le plus grand plaisir du spectateur.

Les séries vraiment bien

Fargo:

Vous avez vu le film des frères Cohen, super! Ici c’est une série en 3 saisons. c’est inspiré de faits réels. L’histoire se déroule dans le Minnesota, les paysages sont rudes, les personnages déroutants parfois. Cette série d’anthologie, où chaque saison est une nouvelle histoire, nous plonge dans des histoires de tueurs, de mafia, là où la vie devrait être juste provinciale, paisible et tranquille. A voir… extra!

Manhunt unabomber:

Huit épisodes avec Sam Worthington (Avatar) dans une situation parfois complexe, qui piste et profile le tueur Unabomber. D’après une histoire vraie. Ambiance parfois lourde, volontairement lent dans la façon de filmer, un thriller psychologique pétillant.

the Sinner:

Un détective, Bill Pullman,  est rappelé dans son village pour enquêter sur des meurtres dont les meurtriers présentent des aspects contradictoires, une jeune femme dans la saison 1 et un gamin dans la 2. L’actrice, Jessica Biel, séduisante, endosse le rôle de la jeune femme dans ce thriller troublant. L’histoire nous amène sur les traumatismes du passé qui explique les pourquois puisque dès le début on connait le meurtrier. Le suspense est bien géré dans ce drame psychologique.

the Punisher:

Série bien connue de garçons, plus que des filles, le public est quand même moins féminin, même si quelques une des jeunes filles regardent avec plaisir cette série d’action et de baston, où l’hémoglobine coule plus que la bière. Il faut malgré tout avouer que l’histoire est bien mise en scène, l’histoire est assez classique: des méchants ont tué la famille du héros qui va leur mettre sa mère… y compris à son meilleur ami… ouaip il faut même se méfier de ses amis d’armes qui peuvent aussi  vous mettre un couteau dans le dos, souvenez vous à l’époque, il y avait Abel et son frère et aussi entre autres, Brutus et César… l’histoire se répète… et je ne vous parle pas des histoires de couples et des trahisons comme dans amour Gloire et beauté. Bon, il y a quand même dans Punisher une ou deux actrices qui donnent le change, du coup, vous avez droit à une ou deux scènes de sexe et d’amour, pour contrebalancer les bastons.

Bodyguard:

Une pépite de la BBC, réjouissante dans son format, pétillante à regarder. Un vétéran qui après avoir déjoué un attentat dans une train, le début de la série, se voit affecter au service non pas de sa majesté mais de la ministre de l’intérieur. Une série bien menée, qui recueille un franc succès à juste raison. Le vétéran, apprend à marche forcée, à se mouvoir dans les arcanes de la politique et de ses pouvoirs et contre-pouvoirs,du terrorisme et des complots. A voir! Suspense efficace et même un peu de love pour les filles.

Breaking bad:

Ahhhh… série bien connue parmis les connues. Un prof de chimie standard dans un lycée standard aux US, met au point une recette pour créer de la met qui s’avère être de très bonne qualité. Ce qu’il a fait dans un 1er temps pour sauver les finances de la famille, le rattrappe rapidement et le business qui commence dans un RV, passe rapidement à la vitesse supérieure. Une série stupéfiante, géniale, menée presque tambour battant, il y a quand même quelques scènes qui trainent en longueur parfois, est absolument à voir. Cet anti héros arrive à passer non sans mal les épreuves imposées par son nouveau statut. La fin est parfaite. Brian Cranston campe parfaitement le personnage principal. 5 saisons qui passent à la vitesse de la lumière.

Ozark:

Une intrigue efficace, une histoire bien menée, le décor naturel des Ozark splendide, pour un père de famille tranquille qui voit sa vie professionnelle transformée avec ce thriller mafieux. Il jongle assez bien et rebondit sur ses pieds au prix de nombreuses pirouettes cacahouettes en emmenant avec lui sa famille dans cette reconversion étonnante de blanchiment d’argent, situation  périlleuse garantie. Bien !!

Sense 8:

Des jeunes de tous les continents s’aperçoivent qu’ils peuvent être connectés. Cela leurs donnent des pouvoirs étonnants. De cette particularité, ils vont former une famille contre les méchants. La série s’attache également à une certaine philosophie de vie, d’amour, de tolérance. La série est tournée sur plusieurs continents, elle est multiculturelles, multi couleurs, multi émotions. Avec 9 millions de dolls par épisode, la structure est bien construite, les décors harmonieux, l’intrigue soutenue, la musique efficace.

La Méthode Kominsky:

L’ami Douglas et son pot alan Arkin, un potache amoureux de théatre et un retired du cinéma crée la surprise avec cette série. L’humour est au rendez vous, la dérision et le non respect des choses et des personnes également. Agés tous les deux ils naviguent entre les difficultés de vieillir et les jeunes années passées. On passe un bon moment à se détendre, en riant de leurs difficultés, on en profite pour rire de nous aussi. ,Je veux bien sa voiture à Micky…

Les séries à voir

Black Mirror:

A chaque épisode une histoire, un casting différent. Black Mirror c’est une chronique futuriste terrifiante sur les sociétés de demain, sur la prise en main de la technologie, de l’information, de la question des réseaux, de piratage et encore de bien des choses qui pourraient arriver demain ou … presque hier. Ça fait parfois froid dans le dos…

Narcos:

Une série sur l’histoire du trafic de la drogue en Colombie donc sur Escobar. Bien ficelée, bien rythmée, on se rend compte si ce n’était pas déjà fait, de la puissance de ce trafic en regardant ce petit voleur devenir un caïd de la drogue, un meurtrier, un fou sanguinaire dont la puissance se fait à l’échelle des piscines de dollars et des guns de ses sbires. Ça mitraille à donf…

Altered Carbon:

Une série de SF pure et dure. Dans un futur, les esprits peuvent être transférés dans les corps. Un rebelle se voit donner la responsabilité d’une enquête par un homme riche, au sujet de son propre meurtre. Le traitement est “façon polar noir”, il y a de belles scènes d’actions, les images sont riches “en couleur”. Il est préférable de ne pas lire le journal en même temps que vous regarder cette série, suivre est nécessaire pour comprendre les rebondissements et intrigues.

La Forêt:

Une première ado disparait dans un village des Ardennes, oui c’est une série tv française. Le suspense est bien organisé pour cette série. Les images de natures sont belles, parfois inquiétantes, l’enquête faite par la gendarmerie locale piétine car les pistes sont fines et les autre ado disparaissent pendant ce temps. Une bonne série, dont  il faut saluer le scénario et la mise en scène et ce pour moins de 9 millions de dolls l’épisode. L’actrice est fraîche, séduisante et nature