De Dinard à st Briac: apéro ou café, où?

MODE D’EMPLOI: les bars ne sont pas « rangés » dans un autre quelconque, d’ailleurs les bars ne sont pas des endroits « rangés »… il y a le bar politique, le bar philosophique, le bar révolutionnaire, le bar réactionnaire, le bar d’arsouilles, le bar de quartier, le bar de plage, le bar à mine, le bar bapapa. L’article ne se veut pas non plus exhaustif.

Saint Briac : le top 3 des cafés bars

A saint Briac Pour ce qui est des bars, l’incontournable le « Dériveur« , celui qui draine des clients de Dinard à Lancieux, des vieux des jeunes, des drôles des tristes, tous ceux qui veulent le soir s’amuser de l’heure de l’apéro à tard dans la nuit. C’est souvent plein de monde, c’est aussi pour cela que c’est sympa, les gens y sont décontractés et ça fait du bien de voir que l’on peut rire et s’amuser dans un monde pas toujours drôle. Il y a également, un tout nouveau, toujours sur le boulevard de la Houle, à une portée de flèche du Dériveur, un bar à Tapas, le « San Sebastian » avec de bons tapas ce qui est à noter, une variété qui plus est séduisante, où il fait bon vivre en dégustant un Spritz ou autre chose. La déco intérieure est joliment travaillée en plus. L’intérieur n’est pas très grand mais voyons le bon côté des choses, ça vous permettra de dialoguer avec vos voisins d’à côté. Côté bar à St Briac, pour s’amuser et prendre l’apéro, on peut dire que c’est tout…

Il y a quand même le” café de la Poste” place de … la poste. Super le matin, quand il y a  du soleil pour y prendre un café et y lire la presse, vous y retrouverez le tout Saint Briac, lire la presse au café fait partie des us et coutumes des locaux. Les Briacins aiment ça, c’est un endroit de partage, de calme à l’heure du café, vous pouvez tout aussi bien prendre une mousse si le coeur vous en dit ou un ptit verre de vin à l’heure de l’apéro, l’atmosphère y est plus détendue d’ailleurs, apéro oblige.  Les parisiens essaient de s’y trouver une table à l’heure du café, ils sont facilement identifiables, ce sont les seuls à ne pas lire Ouest France, rassurez vous, les enfants mettent du poil à gratter sur leur chaise, aussi avons nous plus de place. Il y a peu il y avait aussi « chez Joël », il a fermé, c’était tout un poème d’aller prendre une conso, les quelques habitués toujours installés au bar en fin de journée, comptaient les points et prenaient des paris sur ceux qui allaient se prendre un coup de fusil ou pas parmi les clients. Bien sûr c’est à prendre au figuré, vous aurez compris néanmoins que le patron de la turne avait ses humeurs. Il parait que l’endroit est hanté depuis.

Il y a aussi le golf de Dinard. Eh oui, le golf à Saint Briac est souvent appelé le golf de Dinard… sauf par les Briacins bien sûr, pas la peine de chercher trop loin, on comprend les raisons. Un très joli links de 18 trous avec tout simplement, des vues envoûtantes de mer… jouer sur un parcours comme ça est tout simplement exceptionnel. 2nd golf en France par son ancienneté, il a su pérenniser sa place et son style. Le “19ième” trou est d’ailleurs passé récemment monument historique. Il est bien sûr possible de prendre un café ou un apéro avec Yvan le terrible (il parait qu’il descend d’un famille de Cosaques), enfin pas avec Yvan mais au bar du 19ième trou où Yvan officie, c’est mieux… Là aussi la vue est vraiment bien si vous avez fait attention à prendre une table côté practice. Prendre un café au bar est bien aussi, les joueurs défilent toute la journée, l’ambiance à défaut d’être jeune est agréable… Ah, l’Américano est presque aussi bon qu’à la maison, yep! Si vous ressemblez à Redford et Newman jeunes, vous risquez de nous énerver les joueuses dont la moyenne d’âge tend à être légèrement supérieure à la limite de vitesse en ville… et je ne parle pas des zones à 30 km/h! 

Saint lunaire : le  top 3 des cafés bars.


Où prendre l’apéro? en été, sur la « paillotte », la question ne se pose pas, c’est une évidence. Il faut reconnaître que sur Saint Lu, les bars sont moins funs que dans le village voisin dont on a déjà parlé plus haut..  Alors… qu’y a t-il ? Le matin, il est sympathique d’aller prendre une café au “ptit saint Lu” surtout quand il y a un rayon de soleil, la terrasse est courte mais bien, on a un peu l’impression que le café est à nous quand nous y sommes, un peu comme si vous étiez un habitué… avec vos habitudes que la serveuse connaît. Vous vous asseyez, hop sans que vous ne disiez rien, vous avez votre expresso et votre journal et en plus en prime, un sourire de bienvenue. Il y a la “Potinière” qui était une belle institution il y a 30 ans et qui aujourd’hui à un peu changé… la coquille est un peu vide de son excellente ambiance passée. Bon il est quand même cool d’aller prendre un verre, surtout si la terrasse est ensoleillée, mais, pour ce qui est de l’ambiance, vous avez plutôt intérêt à la mettre à moins que vous soyez là quand les voileux du club d’à coté y jettent l’ancre quand ils y viennent en bande.

Le mieux est d’aller à la “Paillote” prendre quelques gorgeons les pieds dans le sable, la vue est imprenable, la coolitude aussi… comme dirait ma pas-copine Ségolène. Bon c’est une paillote… qui est sur la plage… jusque là rien que de très normal, alors si vous voulez éviter les gosses et leur glace, passez en fin de journée à l’heure de l’apéro, de toute façon, vous avez passé l’âge de prendre des glaces et c’est mauvais pour les dents et le régime. Attention, le service de boissons alcoolisées se termine assez tôt. Ils servent de la bière locale, les écolo apprécieront… pas de rejet de Co2 et un circuit court pour la livrer, alors profitons en pour en prendre une autre, votre conscience environnementale sera sauve et en plus vous aidez les petites entreprises locales… que du bon, allez reprenez encore une autre pour combattre les trusts internationaux de la bière.

On pourrait dire que nous avons fait le tour des bars sur st Lu, mah non, il y a aussi le « Longchamp” à côté de l’église, super cool pour y rencontrer des vrais gens.  Le matin, ceux qui habitent ici, ceux qui vont faire leur tiercé se retrouvent avec force camaraderie. Ils taillent la bavette avec un Ricard au bar, sur les chances de ”Ideal du Métro” de gagner à Fougères ou dans deux semaines à Maure de Bretagne. Peut-être qu’un jour Antoine Griezmann y fera courir son canasson. Il y a une vraie vie, une sorte de camaraderie de comptoir, qui vous fait sourire et vous donne un peu d’espoir sur la nature humaine, vous qui entendez à ce même moment les informations qui passent à la tv dans le coin du bar, ah merdasse… BFM est en marche.

Dinard:  le top 5 des cafés bars:

Alors commençons par l’apéro, on abordera le café après… ou pas, l’apéro est quand même un sujet sérieux qui mérite la plus grande attention. La question est donc, où aller? Je dirais volontiers de commencer vers 19h tassées à “La Fonda” avant c’est quand même un peu tôt même si vous trouverez des irréductibles à venir dès 18h, je vous rappelle que nous sommes en Bretagne, ici les locaux ne sirotent pas que de la tisane. Je disais vers 19h pour le soleil, car prendre l’apéro au soleil est mieux vous en conviendrez. Compte tenu de l’exposition, rapidement le soleil disparaît, profitez en quand il est là. C’est malheureusement un peu partout pareil, c’est l’expo qui veut ça. La Fonda c’est assurément là que se retrouvent la majeure partie des Dinardais et aussi les touristes du week-end. La musique est bonne, la bière fraîche, les amuses gueules sympa. L’équation n’est pas si mal finalement, en plus Jean-Yves est toujours souriant, sympa et content de faire son job… ce qui ne semble pas être le cas tout le monde derrière le bar. Le bar est tout en profondeur, la déco est changée régulièrement, honnêtement c’est plutôt pas mal même si ça ne peut pas plaire à tout le monde. Les soirs de match de foot, belle ambiance, parfois même un peu trop.

Bien sûr il y a aussi le “333”, le bar du Grand Hôtel, très sympa, surtout pour le 333, ce fameux cocktail de dingue. Pour les forts en arithmétique, vous pouvez aller jusqu’au 666, mais je ne saurais que vous inviter à éviter le 999, le cocktail est assez traitre, je crois qu’il est sage de ne pas se laisser emporter! Là pas de match de foot, pas de foule non plus, pas de musique forte non plus, tout est feutré, les clients n’oublient pas de lever le petit doigt en soulevant leur coupe, sans doute que ça leur prend trop d’énergie pour laisser un pourboire.  Il faut y aller une fois de temps en temps, la vue est parfaite de la terrasse, en plus vous pouvez laisser votre auto au monsieur à l’entrée, si vous voulez vous faire remarquer, le mieux est d’arriver en 2cv, ah… si vous voulez éviter de passer pour un trafiquant de drogue, évitez le 4×4 aux fenêtres noires. Le soleil est ici plus présent à l’heure de l’apéro, l’atmosphère super quand vous y venez avec la fille qui vous faire fondre plus vite que les glaçons dans votre verre.

le “Sadi 2” est bien aussi. Ici, vous ne rencontrez pas la clientèle du “333”. C’est différent. Ici des cocktails aussi, ce que vous voulez, il suffit de demander même si vous verrez en vous installant au bar, que les Mojitos sont plus à la mode ici. Bon, c’est avant tout de la bière qui coule ici, ne nous le cachons pas. La forme du bar est vraiment cool, avec des retours, vous pouvez échanger avec vos voisins si le coeur vous en dit. Musique souvent sympa en plus, un vrai bar où l’ambiance est assez cool, une bar sympa ou d’aucuns dinent aussi.

Les “Vedettes”, un petit nouveau, au dessus du casino dans une perpendiculaire. Ici aussi pas de soleil en fin de journée, toujours cette histoire d’expo, pas vraiment de terrasse, deux tables qui se battent en duel et du vent dans la rue qui fait couloir d’accélération, une sorte d’effet venturi. L’intérieur est gentiment décoré même si on peut regretter un côté fouillis et un manque d’homogénéité, la déco doit être comme les cocktails, home made. Bonne musique en général, ambiance à la cool. Bon  parfois, les tables sont parfois trop bien rangées, les clients aussi, la musique engage pourtant à bouger et à être fun, mais il doit y avoir une goutte d’huile qui coince quelque part. Malgré cela, il faut y aller prendre une ou deux bières… ou un Moscow mule. Les boss sont sympa, toujours agréables et souriants. Le soir, cocktails, tapas.

Le « Darling »… le Darling… pas très convaincu par le nom du bar, ma grand mère aurait dit « un peu cucul la praline »…mais bon… pas très important. Un piano trône dans la verrière, l’endroit est cosy, accueillant, la verrière jolie. Des Clubs vous invitent à vous laisser tomber confortablement avant de commander un ptit quelque chose. Ici, nous ne sommes pas au café du commerce, si vous voulez faire votre grille du loto, c’est qu’on vous à mal conseillé ou que vous avez des amis chez les campeurs qui auront trop infusé de Pastis et qui vous auront fait une blague. L’ambiance y est tamisée tout autant que les lumières dès que la nuit tombe, la musique se fait douce, attention à ne pas vous endormir. L’Américano y est bon, le barman assure, c’est parfait pour vous asseoir au bar le vendredi de chaque mois, pour la soirée Jazz, un truc à la clientèle pas très jeune mais bon esprit dans l’esprit. Marc vous accueillera avec sympathie et sourire, vous le reconnaitrez, éternellement jeune, une coiffure années 70, durant les soirées concert, il prend le micro et aime pousser la chansonnette, il assure pas mal d’ailleurs. Déco traditionnelle, un peu convenue mais efficace, elle rassure les clients qui s’y retrouvent, le markéting a dû bosser le doss à fond. Succombez et laissez vous aller.

Un à ne pas oublier, le « bar de la Thalasso« . Il faut un peu sortir de Dinard, c’est facile à trouver. Néanmoins, en après-midi si vous vous y arrêter durant votre footing sur les chemins de douaniers prendre une eau pétillante, ne prenez pas peur, les clients sont tous habillés en peignoirs blancs les gens qui y travaillent en pyjamas blancs, c’est NORMAL, certes il font des soins, mais ils sont volontaires, personne ne les a forcés et chacun peut rentrer chez soi quand il veut! Une fois rassuré, asseyez vous et prenez le temps d’apprécier la vue, elle est imprenable, c’est tout simplement magique. L’adresse est bonne, le markéting de l’endroit est assuré par un chef d’orchestre qui en tire le meilleur parti, chaque note est réfléchie, optimisée pour le confort de chacun, good job. Vous pouvez vous restaurer également, c’est bien. (des commentaires sur ce site, dans l’article « où diner à Dinard »)

Il y a un autre bar sympa, pas loin du port, mais celui là on ne peut donner l’adresse, on la garde pour nous. Enfin, un dernier, le “Rock Café”, comme son nom l’indique, plutôt rock. Le soir plutôt le week-end, des groupes se produisent, c’est une autre façon de prendre sa bière, c’est vivant, c’est spectacle, c’est cool. Pour ce qui est de la fin de la soirée sur dinard, sans prendre son auto ou sa mobylette bleue, donc à pied ou en taxi, il y a aussi la “Palm”, un peu jeune, mais une fois de temps en temps en 2nd partie de soirée ça peut être drôle d’aller prendre un « rafraîchissement ». La musique il faut l’avouer est à l’avenant, un peu djeune’s, quoique… des fois il y a quelques trucs qui ressemblent  à de la vraie musique. Puisqu’on parle de rafraîchissements, on peut aussi aller prendre un petit quelques chose à la paillote du prieuré en fin d’après midi, le « Woop Beach » ambiance « paillote » ou s’arrêter en chemin en venant du port au « Carthagène » pour un café le matin au soleil et pour terminer, il y a enfin le « Sunset » qui est parfait pour prendre un petit verre au coucher de soleil … d’où le nom. Pour ces trois derniers, à marée haute c’est nettement nettement mieux.

Vous aurez trouvé tout seul, à Dinard, il y a d’autres bars, mah bon, la volonté n’est pas, une nouvelle fois, d’être exhaustif, juste de donner des orientations, orientations que vous pouvez percevoir de façon différente… et comme tous les goûts sont dans la nature, vous aurez raison de préférer un autre bar pour vous y trouver bien et avoir vos habitudes. Le bar que chacun aime, c’est avant tout celui où chacun se sent bien, alors allez vous changer les idées, dialoguer, sourire et partager avec vos amis. Les bars sont encore des endroits de rencontres, de société, d’échanges. Enfin n’oublions jamais, que l’alcool doit se consommer avec modération, les excès peuvent être dangereux non seulement pour soi mais aussi pour les autres.

Une réflexion sur “De Dinard à st Briac: apéro ou café, où?

Les commentaires sont fermés.